Jeudi 19 Octobre 2017 - Document sans titre Saint Paul de la Croix Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Sa Sainteté le Pape François a accepté ce 12 octobre 2017, la démission de Son Excellence Mgr Marie-Daniel DADIET, qui avait demandé à être relevé de la charge pastorale de l'Archidiocèse de Korhogo, pour raison de santé. Le Saint Père nomme S.E Mgr Ignace BESSI Dogbo, Evêque de Katiola, Administrateur Apostolique de l'Archidiocèse de Korhogo.

Accueil > Vie consacree > Marianistes

Vie consacree


Marianistes

Jeu 10 Jan 2013, 09:55

La Société de Marie1 (Marianistes) est une congrégation religieuse catholique masculine fondée en 1817 à Bordeaux par Guillaume-Joseph Chaminade (8 avril 1761, Périgueux-22 janvier 1850 à Bordeaux), ordonné prêtre en 1785, ayant refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé (réfractaire) lors de la Révolution, réfugié en Espagne, béatifié par Jean-Paul II le 3 septembre 2000 à Rome.

Catactéristiques

Cette congrégation a pour but l'enseignement de la foi2. Afin de réaliser cet objectif, elle s'est consacrée depuis sa fondation, de manière privilégiée, à l'éducation des jeunes, en particulier dans le monde scolaire3. La formation chrétienne des adultes (spécialement des jeunes adultes) est aussi l'une de ses activités fondamentales, particulièrement au moyen de groupes de foi parmi lesquels les Communautés laïques marianistes (CLM) occupent une place de choix4.

Dans la Famille marianiste, il convient également de mentionner la congrégation des Filles de Marie Immaculée, fondée un an auparavant, en 1816 par le même Père Chaminade et Adèle de Batz de Trenquelléon (1789-1828), originaire de Feugarolles, près d'Agen.

Enfin la famille marianiste compte encore deux branches. L'Alliance mariale qui est un institut séculier dans lequel des laïques font des vœux privés. Les Communautés laïques marianistes, héritière de la Congrégation de Bordeaux que fonda le Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade au début du XIXe siècle. Cette quatrième branche (historiquement la première et qui justifia la fondation des instituts religieux) est constituée de laïcs non consacrés.

Supérieurs généraux

Selon les indications de la Règle actuelle de la Société de Marie : "Le Supérieur général, gouverne la Société selon les prescriptions de la Règle et les directives des chapitres généraux. Il est le signe visible de l'unité de la Société."5. Quatorze Supérieurs généraux se sont succédé à la tête de la congrégation :

Web: www.marianistes.com/v5/

           www.marianistes.org/



Commentaires

Voir aussi

L’Eglise compte 35 nouveaux saints, dont 33 martyrs
Angélus: le Pape demande d'être, pour tous, un signe d'espérance
CARITAS AFRICA:« Organiser le service de la charité en Afrique : le role des Eveques »
Angélus: le Pape François appelle à pardonner, à l'image de ce que Dieu nous offre
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY