Lundi 16 Juillet 2018 - Document sans titre Notre Dame du Mont Carmel Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Prière de la semaine : Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d'un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui...
  • S.E Mgr Alexis TOUABLI Youlo, évêque d'Agboville, a été nommé le samedi 23 juin 2018 par Sa Sainteté le Pape François, Administrateur Apostolique de Yamoussoukro.
  • Le Samedi 23 juin 2018 en la Cathédrale Christ Roi de Daloa, S.E. Mgr Marcellin YAO Kouadio, précédemment évêque titulaire de Yamoussoukro, a été installé canoniquement sur le siège épiscopal de ce diocèse, devenant ainsi son 5è évêque.

Accueil > Actualité > Audience générale : Dieu nous aime d'un amour filial et inconditionnel

Actualité


Audience générale : Dieu nous aime d'un amour filial et inconditionnel

Mer 14 Juin 2017, 12:18

2017-06-14 Radio Vatican

(RV) Lors de l’audience générale de ce matin, tenue Place Saint-Pierre sous une très forte chaleur qui a contraint le personnes les plus fragiles à trouver abri en salle Paul VI, le Pape a poursuivi sa série d’enseignement sur l’espérance en s’arrêtant cette fois sur la parabole de l’Enfant prodigue, racontée dans le 15e chapitre de l’Évangile selon saint Luc.

Le Pape a rappelé que l’amour filial est une expression de l’amour chrétien.

«Aucun de nous ne peut vivre sans amour. Et un mauvais esclavage dans lequel nous pouvons tomber est celui de croire que l’amour soit mérité.» Avec cette entrée en matière, le Pape s’est arrêté sur les impasses de ce que la société appelle l’amour, mais qui prend parfois des visages trompeurs : «Beaucoup de personnes aujourd’hui cherchent une visibilité seulement pour compenser un vide intérieur (…) De nombreux narcissismes naissent d’un sentiment de solitude, du sentiment d’être orphelin.» Mais en fait, tous ces comportements qui peuvent sembler inexplicables expriment seulement une question : «Est-ce que je suis digne d’être aimé?»

Derrière tellement de formes de haine sociale et de banditisme il y a souvent un cœur qui n’a pas été reconnu, a souligné le Pape, en remarquant qu’il n’existe «pas d’enfants mauvais ou d’adolescents totalement méchants», mais il existe surtout des «personnes malheureuses». Parfois il suffit de peu pour trouver «une voie de sortie» : un sourire donné gratuitement peut changer la vie de celui qui était «fermé dans la tristesse».

L’amour de Dieu est inconditionnel et n’est pas lié à nos mérites, à l’image du père de l’enfant prodigue : «Quand il était encore loin, son père le vit, et eut compassion», est-il écrit dans l’Évangile. C’est cet amour filial, plus grand que tous les conflits et ressentiments, qui exprime le mieux l’amour de Dieu pour tous. Le Pape s’est souvenu de toutes ces mamans de prisonniers qu’il rencontrait lors de ses visites en prison : leur amour pour leur fils était inconditionnel. Aucun péché, aucune erreur ne pouvait annuler leur amour.

«L’amour appelle l’amour, d’une façon plus forte que la haine n’appelle la mort. Jésus n’est pas mort et ressuscité pour lui-même, mais pour nous, pour que nos péchés soient pardonnés. C’est donc un temps de résurrection pour tous : le temps de soulager les pauvres du découragement, surtout ceux qui gisent dans le sépulcre depuis un temps bien plus long que trois jours. Que souffle ici sur nos visages, un vent de libération. Que germe ici le don de l’espérance. Et l’espérance est celle de Dieu le Père qui nous aime comme nous le sommes : il nous aime tous et toujours», a conclu le Saint-Père.

Au terme de son audience, le Pape a évoqué la mémoire liturgique, ce 13 juin, de saint Antoine de Padoue, «saint patron des pauvres et des souffrants». Il a invité les jeunes à «imiter la droiture de sa vie chrétienne», les malades à ne pas se fatiguer de demander son intercession à Dieu le Père pour ce dont ils ont besoin, et enfin aux nouveaux époux de se mettre à son école dans la connaissance de la Parole de Dieu.

(CV)

Source: news.va/fr



Commentaires

Voir aussi

Commission Episcopale pour la Doctrine de la Foi: La Déclaration des Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire sur le projet de loi relatif à la santé sexuelle et de la reproduction
Angélus: la confession de Pierre, une vérité qui vient de Dieu
MESSAGE A LA NATION A L'OCCASION DES INONDATIONS MEURTRIERES DU MARDI 19 JUIN 2018
LE GRAND SEMINAIRE SAINT PAUL D’ABADJIN KOUTE A 25 ANS
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY