Mercredi 16 Août 2017 - Document sans titre Saint Etienne Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • #Urgent! #Infos_news: Mgr Ignace Bessi DOGBO, Évêque de Katiola élu nouveau Président de la Conférence des Évêques Catholiques de Côte d'Ivoire.
  • "la relation avec le Seigneur implique le fait d’être envoyé dans le monde comme prophète de sa parole et témoin de son amour". (Pape François, dans son message pour la 54è journée mondiale de prière pour les vocations)
  • Je suis le Pasteur des brebis, je suis la Voie, la Vérité, la Vie ; je suis le bon Pasteur, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia.
  • Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion; Donne-nous de vénérer d'un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui...
  • « Face aux questions qui émergent du cœur de l’homme et aux défis qui surgissent de la réalité, nous pouvons éprouver une sensation d’égarement et sentir un manque d’énergies et d’espérance. Il y a le risque que la mission chrétienne apparaisse comme une pure utopie irréalisable ou, en tout cas, comme une réalité qui dépasse nos forces (…)le chrétien ne porte pas seul l’engagement de la mission, mais dans les fatigues et dans les incompréhensions, il fait aussi l’expérience que « Jésus marche avec lui, parle avec lui, respire avec lui, travaille avec lui. Il ressent Jésus vivant avec lui au milieu de l’activité missionnaire ». (pape François, Message 54è journée mondiale de prière pour les vocations)
  • AMORIS LAETITIA : « Face aux situations difficiles et aux fa¬milles blessées, il faut toujours rappeler un prin¬cipe général : ‘‘Les pasteurs doivent savoir que, par amour de la vérité, ils ont l’obligation de bien discerner les diverses situations’’ (Familiaris consortio, n. 84). Le degré de responsabilité n’est pas le même dans tous les cas et il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision. C’est pourquoi, tout en exprimant clairement la doctrine, il faut éviter des jugements qui ne tien¬draient pas compte de la complexité des diverses situations ; il est également nécessaire d’être attentif à la façon dont les personnes vivent et souffrent à cause de leur condition » (Numéro 79).

Accueil > Actualité > Angelus : être des ambassadeurs honnêtes de Jésus

Actualité


Angelus : être des ambassadeurs honnêtes de Jésus

Lun 3 Juil 2017, 09:15

2017-07-02 Radio Vatican

(RV) Les disciples missionnaires sont le lien avec Jésus et en font le témoignage, a expliqué le Pape François lors de la prière de l’Angelus ce dimanche 2 juillet. Sous une chaleur écrasante, les fidèles ont écouté l’enseignement du Saint-Père au sujet du premier envoi des disciples de Jésus en mission. Dans cet Evangile du jour, Jésus souligne deux aspects essentiels de la vie du disciple missionnaire: la puissance de la relation avec Jésus et l'importance du témoignage et de la transparence.

«Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n’est pas digne de moi.» Le premier aspect essentiel de la vie d’un disciple missionnaire envoyé par Jésus c’est celui-là : «que les liens entre Jésus et le disciple soient plus forts que tout autre lien». «L’affection d’un père, la tendresse d’une mère, la douce amitié entre frère et sœur, tout cela est légitime» explique le Pape, mais «la condition d’un disciple exige un rapport prioritaire avec le maître, quel que soit le disciple, un laïc ou une laïque, un prêtre ou un évêque, ce rapport est prioritaire». C’est presque une paraphrase de la Genèse, analyse le Saint-Père : «c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s’unira à Jésus, et ils ne feront qu’une seule chair».

«Celui qui se laisse attirer dans cet engagement d’amour et de vie avec Jésus, en devient son représentant, son ambassadeur». C’est le deuxième aspect essentiel de la vie d’un disciple missionnaire: «le missionnaire ne se porte pas lui-même mais porte Jésus et à travers Lui l’amour du Père céleste». Cela signifie, poursuit François devant les fidèles, que celui qui accueille le disciple chez lui, accueille aussi Jésus, peu importe «ses limites ou ses fautes, tant qu’il a l’humilité de les reconnaitre» et est honnête envers lui-même et les autres. Il ne faut pas avoir un coeur double, met en garde le Pape, mais «un coeur simple et uni, car la duplicité n'est pas chrétienne». «Sois tu es avec Jésus et l'esprit de Jésus, soit tu es avec l'esprit du monde».

Ces deux aspects essentiels sont «connectés» explique le Pape, car «plus Jésus est au centre du cœur et de la vie du disciple, plus ce disciple est transparent à sa présence».

Voilà un enseignement très beau pour les prêtres: «c’est cet accueil du saint peuple fidèle de Dieu qui aide à être un bon pasteur». La mission est réciproque souligne le Saint-Père: «si tu lâches tout pour Jésus le gens reconnaissent en toi le Seigneur, et en même temps cela t’aide à te purifier des compromis et à dépasser les tentations». Et «plus le prêtre est proche du peuple de Dieu, plus il se sentira proche de Jésus, plus il est proche de Jésus, plus il se sentira proche de Dieu».

(BH)
 
(Source: fr.radiovaticana.va)



Commentaires

Voir aussi

Angelus de l'Assomption: Marie apporte la joie de Jésus au monde
L’ASSOMPTION DE MARIE, VERITE DE FOI
12 nouveaux diacres pour l'archidiocèse d'Abidjan
Mgr BESSI reçoit une délégation de Mormons
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY