Mardi 20 Février 2018 - Document sans titre Bse Aimée Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Accorde-nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne, notre entraînement au combat spirituel: Que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l'esprit du mal. Par Jésus-Christ.
  • COMMUNIQUE: Faisant suite à la proposition du Pape François d’inviter les fidèles Catholiques à consacrer le vendredi 23 février 2018, comme journée de prières et de jeûne pour la paix en République Démocratique du Congo (RDC), au Sud Soudan et dans le monde, Son Excellence Monseigneur Ignace BESSI DOGBO, Evêque de Katiola, Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, demande à l’ensemble des fidèles du Christ (Prêtres, Religieux, Religieuses et fidèles Laïcs) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour vivre pleinement cette journée en communion avec l’Eglise universelle. Monseigneur Ignace BESSI souhaite un fructueux carême et une bonne marche vers les solennités pascales à tous.

Accueil > A la une > Angelus de l'Assomption: Marie apporte la joie de Jésus au monde

A la une


Angelus de l'Assomption: Marie apporte la joie de Jésus au monde

Mer 16 Ao�t 2017, 09:28

2017-08-15 Radio Vatican

(RV) En ce jour de fête de l’Assomption ce mardi 15 août 2017, le Pape François a insisté sur la joie de Jésus apportée par la Vierge Marie au monde. Le Saint-Père a ainsi commenté l’Évangile du jour, celui de la visitation selon saint Luc, quand Marie enceinte du Christ se rend auprès de sa cousine Elisabeth, qui attend Jean-Baptiste.

«Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni.» Voici le cri d’exclamation d’Elisabeth dès l’arrivée de Marie dans sa maison. Ce sont ces mots qui commenceront la populaire prière de l’Ave Maria, Je vous salue Marie, rappelle le Pape. Ce cri d’émerveillement, c’est un cri de grande joie car «Marie vient de faire un don à Elisabeth, et même au monde entier», explique le Saint-Père. C’est le don de «Jésus qui vit déjà en elle, pour prendre chair humaine, pour accomplir sa mission de salut». Tout d’un coup dans la demeure d’Elisabeth et Zacharie, il y a «la présence invisible mais réelle de Jésus qui remplit tout de sens : la vie, la famille, le salut du peuple, tout !»

Cette joie, poursuit le Pape, s’exprime par la voix de Marie, «dans la belle prière que Saint-Luc nous transmet, qui s’appelle Magnificat, un chant de louange à Dieu qui s’opère à travers les personnes humbles comme Marie elle-même, comme son époux Joseph et le lieu où ils vivent Nazareth». Car, estime François, «l’humilité est comme un vide qui laisse place à Dieu». «L’humble est puissant car il est humble et non car il est fort, c’est ça la grandeur de l’humilité» rappelle François qui a proposé aux fidèles place Saint-Pierre de se poser la question, en répondant dans son cœur, «comment va mon humilité ?». «Le Magnificat chante le Dieu miséricordieux et fidèle qui accomplit son dessein de salut avec les petits et les pauvres, avec ceux qui se fient à sa Parole comme Marie».

Ainsi, dans la maison d’Elisabeth, la présence de Jésus crée non seulement un «climat de joie et de communion fraternelle, mais aussi de foi qui apporte espérance, prière et louange». C’est ce qui doit se passer aujourd’hui dans nos maisons, appelle le Saint-Père, en célébrant «celle qui nous apporte ce don immense, cette grâce au-dessus de toute autre grâce, la grâce de Jésus-Christ !». Car «en portant Jésus, la Vierge nous apporte aussi une joie nouvelle, pleine de sens, une nouvelle capacité de traverser avec foi les moments douloureux et difficiles, la capacité de miséricorde, de nous pardonner, de nous comprendre, de nous soutenir les uns les autres». «Marie est un modèle de vertu et de foi».

Le Pape a enfin invité les fidèles à la remercier de «toujours nous précéder dans le pèlerinage de la vie et de la foi», et à lui demander «son soutien pour avoir une foi forte, joyeuse et miséricordieuse qui nous aide à être saints pour la rencontrer un jour, au Paradis».

Après l'Angelus, le Saint-Père a confié à la Vierge Marie «les angoisses et les douleurs des populations de tant de parties de monde qui souffrent à cause des catastrophes naturelle, des tensions sociales et des conflits».

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)



Commentaires

Voir aussi

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LE CARÊME 2018
MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS À L'OCCASION DE LA XXVIe JOURNÉE MONDIALE DU MALADE 2018
COMMUNIQUE FINAL DE LA 108ème ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DE CÔTE D’IVOIRE
Angélus : le Pape demande aux fidèles de se souvenir de la date de leur baptême
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY