Vendredi 16 Novembre 2018 - Document sans titre Sainte Marguerite Document sans titre



Document sans titre
Vision de la Conférence épiscopale à l'horizon 2023 : "Contribuer à faire de l'Eglise en Côte d'Ivoire, une Eglise-communion autonome, au service de tous".
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends Frères Chers Frères et sœurs en Christ, Au début de ce temps de vacances, nous sommes heureux de vous adresser les salutations de vos pères les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire. Ils vous invitent à mettre ce temps, de fin d’activités pastorales, à profit pour bien vous reposer afin de prendre de nouvelles forces spirituelles pour bien commencer la future année pastorale avec plus de dynamisme. À travers cet appel, les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire vous invitent à la prudence et à la vigilance. En effet, depuis quelques jours, un groupe d’individus, très mal intentionnés, sévit dans nos villes, sur nos paroisses et même dans nos maisons. Ces indélicats vous appellent ou vous abordent sous la fausse identité d’un Evêque ou d’un Prêtre pour solliciter votre aide financière en faveur des œuvres de l’Eglise. Nous vous demandons une vigilance absolue, quelque soit l’individu en face de vous ou qui vous appelle au téléphone, ne vous laissez pas prendre au piège de ces arnaqueurs. Nous comptons sur la collaboration de tous pour mettre fin aux tristes activités de ces imposteurs. Pour avoir des précisions sur les diocèses de Côte d’Ivoire, en cas de doute sur toute sollicitation, veuillez appelez le 22.47.20.00. En vous assurant de notre soutien spirituel, nous vous souhaitons de passer, chers frères et sœurs, de bonnes vacances sous la protection du Seigneur. Fait à Abidjan le 24 juillet 2018 Le Secrétaire Général Adj. de la CECCI Révérend P. LOLO Donatien
  • Prière de la semaine : Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d'un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui...
  • S.E Mgr Alexis TOUABLI Youlo, évêque d'Agboville, a été nommé le samedi 23 juin 2018 par Sa Sainteté le Pape François, Administrateur Apostolique de Yamoussoukro.
  • Le Samedi 23 juin 2018 en la Cathédrale Christ Roi de Daloa, S.E. Mgr Marcellin YAO Kouadio, précédemment évêque titulaire de Yamoussoukro, a été installé canoniquement sur le siège épiscopal de ce diocèse, devenant ainsi son 5è évêque.

Accueil > A la une > RENCONTRE DU MINISTRE AUPRÈS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE CHARGE DES AFFAIRES POLITIQUES AVEC LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DE CÔTE D’IVOIRE ABIDJAN, LE 10 SEPTEMBRE 2018

A la une


RENCONTRE DU MINISTRE AUPRÈS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE CHARGE DES AFFAIRES POLITIQUES AVEC LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DE CÔTE D’IVOIRE ABIDJAN, LE 10 SEPTEMBRE 2018

Mer 12 Sep 2018, 20:19

 Le Ministre Amadou Soumahoro, Ministre délégué auprès du Président de la République, chargé des Affaires Politiques était en visite le 10 septembre 2018 au siège de la Conférence épiscopale de Côte d’Ivoire. Il était accompagné de ses plus proches collaborateurs, M. Vamé Touré, Directeur de Cabinet et M. Aboa Aboa Alain Lambert, Conseiller d’études.
Le Ministre a rencontré Mgr Ignace BESSI Dogbo, Président de la CECCI, entouré pour la circonstance, du Père Emmanuel Wohi Nin, Secrétaire Général et du Père Hervé Anoukpo, Secrétaire Exécutif National de la Commission épiscopale pour la Dialogue Interreligieux. Les échanges ont porté sur l’actualité sociopolitique. Ci-dessous, l’intégralité du discours du Ministre Amadou Soumahoro, qui appelle à engager et à poursuivre la consolidation du climat de paix amorcé depuis l’ordonnance présidentielle portant  amnistie de 800 prisonniers de la crise post-électorale.

- Monseigneur Ignace BESSI, Président de la Conférence Episcopale de Côte d’Ivoire,

- Excellences les Evêques de la Conférence Episcopale,

Excellence Président de la Conférence Episcopale, je voudrais avant tout, vous saluer et vous remercier, pour la promptitude avec laquelle, vous avez bien voulu, répondre à notre sollicitation.
Je remercie, leurs Excellences les Evêques de Côte d’Ivoire et toute la Conférence Episcopale ici réunie, pour leur présence à cette rencontre.
L’importance, du rôle de l’Episcopat chrétien, dans la société ivoirienne n’est plus à démontrer, parce que vous, illustres dirigeants de cette organisation ecclésiastique, avez toujours su, occuper la place qui est la vôtre, en vous faisant entendre, là où il le faut et au moment où il le fallait, chaque fois que le besoin s’est fait et se faisait sentir.
C’est pourquoi, au moment où notre pays est sur la bonne voie, de retrouver la quiétude et la paix, il est bon, d’entretenir et de conforter cette quiétude et cette paix, si durement éprouvée en maintenant le dialogue, avec tous les responsables des forces vives de la nation, et en particulier, avec ceux du clergé chrétien que vous êtes.
Notre objectif, Excellences, est de sensibiliser et de mobiliser les ivoiriennes et les ivoiriens, pour la consolidation du climat de paix et le renforcement de la cohésion sociale, que connait notre pays, sous la gouvernance du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA.
- Excellence Président de la Conférence Episcopale,
- Excellences les Evêques,
Comme vous le savez, dans le cadre, de la commémoration du 58ème anniversaire, de l’indépendance de notre pays la Côte d’Ivoire, Son Excellence monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, a pris une ordonnance, le 06 août 2018, qui amnistie 800 de nos frères et sœurs prisonniers.
En ma qualité, de Ministre Auprès du Président de la République Chargé des Affaires Politiques, au nom du Gouvernement, de saluer cette libération de nos sœurs et frères qui ont un lien avec la crise post-électorale de 2010-2011. Cette décision de clémence, est une volonté réelle et sincère du Président de la République,  d’ouvrir grandement les portes, de la réconciliation et de la cohésion sociale.
Comme, il l’a relevé dans son discours, à la nation en date du 06 août 2018, le Président de la République, son Excellence Alassane OUATTARA à l’ambition de surmonter, les blocages et les clivages de toutes sortes, pour rassembler la nation. Il ne s’agit donc pas, de mesures d’apaisement, basées sur des calculs politiciens ou d’intérêts quelconques, mais d’une volonté, d’une ambition sincère, de renouer avec l’héritage du pardon et de la paix, que le père fondateur de la nation ivoirienne, nous a légué.
En effet, le Président de la République, s’est référé au Président Félix Houphouët Boigny, qui disait : «qu’il n'y a pas de sacrifice trop grand, pour la paix».
C’est pourquoi, en raison de mon attachement à la paix et à une réconciliation vraie, a dit, le Président de la République, son Excellence Alassane Ouattara : «j'ai procédé, ce lundi 06 août 2018, à la signature d’une ordonnance portant amnistie.»
Excellences les Evêques,
Le Président de la République, a entendu vos appels, à la réconciliation.
Cette amnistie, est le socle d’une cohésion sociale durable.
Je tiens à adresser ici, les remerciements et les encouragements du gouvernement, à son Eminence le Cardinal Jean Pierre Kutwa et aux Evêques de Côte d’Ivoire, pour l’implication, du Clergé catholique,dans le processus de réconciliation nationale et dans la recherche d’une durable et définitive stabilité de la Côte d’Ivoire.
Oui, au respect et à un climat apaisé de notre pays.
Excellence Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, monseigneur Ignace BESSI DOGBO, je me réfère à votre déclaration du 06 juillet 2018, et je vous cite  «Le président de la République a donné ce geste fort que tout le monde attendait. Cela va décrisper l’ambiance politique, pour favoriser l’élan vers la réconciliation», et vous avez ajouté : «nous avions des inquiétudes, mais ces inquiétudes se dissipent avec les derniers évènements que nous avons connus».
Vous avez lancé, un appel au dialogue, à travers la phrase : «Tant que l’on se met autour d’une table et que l’on parle, on a des chances, d’aller de l’avant et de gagner le pari, la réconciliation et de la paix»,
Vous avez en tant que Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, encouragé en date du 07 août 2018, les hommes politiques à privilégier, un débat sans violence.
Ces déclarations fortes, pour notre part, s’inscrivent parfaitement dans     le droit fil de la politique de dialogue et rejoignent aussi la volonté du Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA.

Excellence, il nous revient, qu’à partir du 1er octobre 2018, les évêques ivoiriens mettront en œuvre un plan stratégique sur cinq ans, en vue «d’accompagner le processus de réconciliation, pour rassembler ceux qui se sont éloignés».

Je ne doute aucunement, que cette initiative viendra renforcer,
le processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale, engagée par le Chef de l’Etat, le gouvernement.

Aussi, voudrais-je, en tant que le Ministre Auprès du Président de la République, en charge du dialogue politique, d’ores et déjà vous assurer, du soutien du Gouvernement, pour la mise en œuvre de cette stratégie.

A mon tour, je demande aux Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, d’aider les ivoiriens à désarmer leur cœur et leurs plumes, de remplacer la haine par l’amour et par un dialogue constructif, de remplacer la peur entretenue et l’incitation à la violence, par la volonté réelle, des Ivoiriens de  s’inscrire dans un processus d’une réconciliation vraie, en privilégiant l’intérêt supérieur de la nation.
Le Gouvernement rappelle, la volonté du Chef de l’Etat, pour une convivialité du dialogue politique et que ce dialogue se déroule en un  environnement et un climat apaisé.
Rappelons, que pour le Président de la République, aucun ivoirien ne doit être contraint à l’exil, tout comme le stipule notre loi fondamentale, la Constitution.
Le Ministère Chargé des Affaires Politiques et celui de la Cohésion Sociale, continuent et continueront d’œuvrer, pour le retour de tous nos frères et de toutes nos sœurs exilés.
Le Chef de l’Etat demeure convaincu, que seul le renforcement de la fraternité et de la paix, entre les filles et les fils de notre pays, constitue le fondement,
de la cohésion sociale et de l’unité nationale, pour une Côte d’Ivoire forte, résolument tournée, vers le développement et le progrès social.
Ce geste fort du Président de la République, j’en suis convaincu, contribuera à renforcer le processus de la réconciliation nationale.
Vous avez, en tant que Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, encouragé, le 07 août 2018, les hommes politiques, à privilégier un débat sans violence.
L’Evêque d’Odienné, Monseigneur KONE Antoine, a également exhorté, les populations ivoiriennes, à continuer de travailler au pardon mutuel, et il a interpellé l’ensemble de la classe politique, sur sa responsabilité, d’une restauration d’un vrai climat de paix.
Excellence, beaucoup a été fait et nous sommes conscients, qu’il reste encore beaucoup à faire.
Les écarts de niveau de vie, devraient être rapidement réduits, ainsi que l’inclusion, autant que possible de tous, pour la construction de la nation.
La lutte contre la corruption, la fraude à l’école et les divisions basées sur la région, l’ethnie et la religion, doivent être inscrites au tableau des valeurs à combattre de chaque citoyen.
Cette ordonnance du Président de la République en faveur de nos frères et sœurs, le réexamen de la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), ne visent, qu’à l’instauration d’un environnement politique et social apaisé, dans notre pays.
Je demande, aux Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, d’œuvrer pour maintenir et renforcer ce climat de paix auquel reste attaché le Président de la République.
Je souhaite, à tous les ex-prisonniers, un bon retour en famille et une rapide réinsertion, dans la société ivoirienne.
Vive la Côte d’Ivoire fraternelle.
Gloire à Dieu parce qu’il est amour.
Vive la paix.
Que Dieu bénisse notre beau pays. Je vous remercie.

 



Commentaires

Voir aussi

Synode des Jeunes: la synthèse du Document final
Canonisations: faire des choix courageux pour suivre Jésus
Synode : la parole est aux jeunes
Une nouvelle constitution apostolique pour le synode des évêques
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY