Lundi 18 Décembre 2017 - Document sans titre Saint Sébastien Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Sa Sainteté le Pape François a accepté ce 12 octobre 2017, la démission de Son Excellence Mgr Marie-Daniel DADIET, qui avait demandé à être relevé de la charge pastorale de l'Archidiocèse de Korhogo, pour raison de santé. Le Saint Père nomme S.E Mgr Ignace BESSI Dogbo, Evêque de Katiola, Administrateur Apostolique de l'Archidiocèse de Korhogo.

Accueil > Foi et vie chrétienne > Lecture du Catéchisme des jeunes:"YOUCAT"

Foi et vie chrétienne


Lecture du Catéchisme des jeunes:"YOUCAT"

Mar 25 Fev 2014, 12:28

PREMIERE SECTION

Les raisons de croire

 

1) Pourquoi sommes-nous sur terre ?

Nous sommes sur terre pour connaître et aimer Dieu, pour faire le bien selon sa volonté et pour parvenir un jour au ciel. [1-3, 358]

Être un homme signifie : venir de Dieu et aller vers Dieu. Notre origine remonte à plus haut que nos parents. Nous venons de Dieu dans lequel réside tout le bonheur du ciel et de la terre et nous sommes attendus dans sa béatitude éternelle et sans limites. Nous vivons entre-temps sur cette terre. Nous sentons quelque fois la proximité de notre Créateur, mais souvent nous ne sentons rien du tout. Pour nous mettre sur la bonne route, Dieu a envoyé son Fils qui nous a libérés du péché, qui nous a sauvés de tout mal et qui nous conduit de manière infaillible dans la vraie vie. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie (Jn 14, 6)

2) Pourquoi Dieu nous a-t-il créés ?

Dieu nous a créés par un amour libre et désintéressé. [1-3]

Quand quelqu’un aime, son cœur déborde. Il voudrait partager sa joie avec d’autres. Il tient cela de son Créateur. Bien que Dieu soit un mystère, il est cependant possible de l’évoquer à partir de notre expérience humaine et nous pouvons dire : il nous a créés en vertu du « trop-plein » de son amour. Il a voulu partager sa joie avec nous qui sommes les créatures de son amour.

 

CHAPITRE PREMIER

Nous les hommes, nous sommes ouverts à Dieu

3) Pourquoi sommes-nous en recherche de Dieu ?

Dieu a mis dans notre cœur le désir de le chercher et de le trouver. Saint Augustin dit : « Tu nous a créés pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi. » Ce désir de Dieu, nous l’appelons. Religion. [27-30]

Il est naturel qu’un être humain soit en recherche de Dieu. Toute son aspiration vers la vérité et le bonheur est finalement une recherche vers ce qui le porte de manière absolue, le satisfait de manière absolue, le prend en compte de manière absolue. Un être humain n’est totalement lui-même que lorsqu’il a trouvé Dieu. « Celui qui cherche la vérité cherche Dieu, qu’il en ait conscience ou non » (sainte Edith Stein). 5, 281-285

4) Pouvons-nous découvrir l’existence de Dieu avec notre raison ?

Oui. La raison humaine peut connaître Dieu avec certitude. [31-36, 44-47]

Le monde ne peut avoir son origine et son but en lui-même. Dans tout ce qui existe, il y a bien plus que ce que l’on voit. L’ordre, la beauté et le développement du monde orientent le regard vers quelque chose qui nous dépasse. Ils l’orientent vers Dieu. Chaque être humain est ouvert au vrai, au bon et au beau. Il entend la voix de la conscience au fond de lui-même, elle le pousse vers le bien et l’avertit du mal. Celui qui a la sagesse de suivre cette trace trouve Dieu.

5) Pourquoi certaines personnes nient-elles l’existence de Dieu alors qu’elles peuvent le connaître par la raison ?

Pour l’esprit humain, connaître le Dieu invisible est un grand défi qui en fait reculer plus d’un. Beaucoup ne veulent pas reconnaître Dieu parce que cela les obligerait à changer de vie. Celui qui dit qu’il est absurde de se poser la question de Dieu se simplifie la vie un peu trop vite. [37-38] 357

6) est-il vraiment possible de connaître Dieu ? Peut-on parler de Lui de manière juste ?

Bien que les hommes soient limités et que l’infinie grandeur de Dieu ne puisse jamais entrer dans les limites de leur intelligence humaine, ils peuvent cependant parler de lui d’une manière juste. [39-43, 48]

Parler de Dieu ne peut se faire qu’en ayant conscience de l’inadaptation de notre langage à la majesté divine. Il est donc nécessaire de purifier et d’améliorer sans cesse notre langage sur Dieu.

 



Commentaires

Voir aussi

Angélus: Soyons toujours prêts à la rencontre avec Dieu
Angélus : les chrétiens doivent vivre comme des frères, non courir après les honneurs
Angélus: notre appartenance à Dieu est plus forte que les affiliations politiques
L’Eglise compte 35 nouveaux saints, dont 33 martyrs
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY