Dimanche 19 Août 2018 - Document sans titre Saint Jean Eudes Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends Frères Chers Frères et sœurs en Christ, Au début de ce temps de vacances, nous sommes heureux de vous adresser les salutations de vos pères les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire. Ils vous invitent à mettre ce temps, de fin d’activités pastorales, à profit pour bien vous reposer afin de prendre de nouvelles forces spirituelles pour bien commencer la future année pastorale avec plus de dynamisme. À travers cet appel, les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire vous invitent à la prudence et à la vigilance. En effet, depuis quelques jours, un groupe d’individus, très mal intentionnés, sévit dans nos villes, sur nos paroisses et même dans nos maisons. Ces indélicats vous appellent ou vous abordent sous la fausse identité d’un Evêque ou d’un Prêtre pour solliciter votre aide financière en faveur des œuvres de l’Eglise. Nous vous demandons une vigilance absolue, quelque soit l’individu en face de vous ou qui vous appelle au téléphone, ne vous laissez pas prendre au piège de ces arnaqueurs. Nous comptons sur la collaboration de tous pour mettre fin aux tristes activités de ces imposteurs. Pour avoir des précisions sur les diocèses de Côte d’Ivoire, en cas de doute sur toute sollicitation, veuillez appelez le 22.47.20.00. En vous assurant de notre soutien spirituel, nous vous souhaitons de passer, chers frères et sœurs, de bonnes vacances sous la protection du Seigneur. Fait à Abidjan le 24 juillet 2018 Le Secrétaire Général Adj. de la CECCI Révérend P. LOLO Donatien
  • Prière de la semaine : Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d'un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui...
  • S.E Mgr Alexis TOUABLI Youlo, évêque d'Agboville, a été nommé le samedi 23 juin 2018 par Sa Sainteté le Pape François, Administrateur Apostolique de Yamoussoukro.
  • Le Samedi 23 juin 2018 en la Cathédrale Christ Roi de Daloa, S.E. Mgr Marcellin YAO Kouadio, précédemment évêque titulaire de Yamoussoukro, a été installé canoniquement sur le siège épiscopal de ce diocèse, devenant ainsi son 5è évêque.

Accueil > Echo des diocèses > Message pour le Carême 2014 de Monseigneur Laurent Akran Mandjo et de son Coadjuteur Mgr Jean Salomon Lezouthié

Echo des diocèses


Message pour le Carême 2014 de Monseigneur Laurent Akran Mandjo et de son Coadjuteur Mgr Jean Salomon Lezouthié

Ven 7 Mar 2014, 12:27

NOUS
LAURENT AKRAN MANDJO
PAR. LA GRÂCE DE DIEU ET DU SIÈGE APOSTOLIQUE
EVÊQUE DE YOPOUGON

EN UNION AVEC NOTRE FRÈRE
JEAN SALOMON LEZOUTIÉ
PAR LA GRÂCE DE DIEU ET DU SIÈGE APOSTOLIQUE
ÉVÊQUE COADJUTEUR

Aux prêtres, aux consacrés et aux laïcs De notre Eglise diocésaine,
Salutations dans le Seigneur.

Dans le déroulement de l'année liturgique, comme chaque année, nous vivrons ces prochains jours, «notre entraînement au combat spirituel» (Collecte, Messe du Mercredi des cendres). Le temps de carême, qui de la sorte se présente et s'offre à nous, se veut un temps de maturation de la foi, un engagement ferme sur le chemin personnel et communautaire de conversion.
C'est en somme ce à quoi nous invite notre Saint Père, le Pape François dans le traditionnel Message pour le Carême, avec pour thème cette année «// s'est fait pauvre pour nous enrichir par sa pauvreté (cf. 2 Cor 8,9)». Cette «pauvreté du Christ qui nous enrichit, c'est le fait qu'il ait pris chair, qu'il ait assumé nos faiblesses, nos péchés, en nous communiquant la miséricorde infinie de Dieu», selon l'affirmation du Pape.

Et d'ajouter, «À l'exemple de notre Maître, nous les chrétiens, nous sommes appelés à regarder la misère de nos frères, à la toucher, à la prendre sur nous et à œuvrer concrètement pour la soulager». Plus concrètement, il nous exhorte à plus d'attention envers «ceux qui sont privés des droits fondamentaux et des biens de première nécessité comme la nourriture, l'eau et les conditions d'hygiène, le travail, la possibilité de se développer et de croître culturellement».
Pour nous diocésains de Yopougon qui réfléchissons cette année sur «Catéchèse et CEB, lieux de la Nouvelle Evangélisation», il importe de voir comment être témoin de cette pauvreté enrichissante du Christ et enrichir les autres de nos pauvretés. Nous voudrions ainsi vous inviter à plus d'efforts sur: l'importance de l'appel décisif et des scrutins pré-baptismaux; la conscience morale de la vie humaine naissante et la nécessité de la communion fraternelle.

Premièrement: l'appel décisif des catéchumènes adultes devant être baptisés à Pâques a lieu normalement au début du Carême, au premier dimanche. C'est l'occasion pour les futurs baptisés, après toute l'expérience catéchuménal, de marcher vers le Christ avec une générosité plus grande. C'est aussi pour les parrains, le premier moment d'exercice de leur fonction, accompagnant les catéchumènes et rendant témoignage d'eux devant la communauté. De la sorte nous décidons, que le dimanche 09 mars 2014 ou le dimanche 16 mars 2014, tout au plus tard, une telle cérémonie se fasse au cours d'une messe solennelle.

Deuxièmement: les scrutins baptismaux gardent leur importance dans l'ultime démarche avant le baptême, car ils introduisent dans la participation au mystère pascal du Christ par le baptême. Jésus et la Samaritaine, la guérison de l'aveugle-né et la résurrection de Lazare sont des textes choisis depuis les premiers temps de l'Eglise pour éclairer sur les dernières étapes de la préparation au baptême. Dans cet esprit, nous décidons que, les dimanches 23 et 30 mars, ainsi que le dimanche 06 avril 2014, ces scrutins se fassent impérativement.

Troisièmement: la conscience morale de la vie humaine naissante. Le Pape François, dans sa toute première Lettre Encyclique Lumen Fidei, La Lumière de la Foi, souligna que «Celui qui croit, voit; il voit avec une lumière qui illumine tout le parcours de la route, parce qu'elle nous vient du Christ ressuscité, étoile du matin qui ne se couche pas» (LF, n. 1).
En outre, il relevait qu'il «est urgent de récupérer le caractère particulier de lumière de la foi parce que, lorsque sa flamme s'éteint, toutes les autres lumières finissent par perdre leur vigueur. La lumière de la foi possède, en effet, un caractère singulier, étant capable d'éclairer toute l'existence de l'homme» (LF, n. 4). Dans le contexte de notre société ivoirienne et de notre diocèse, la récurrence des grossesses dites non-désirées, et de la pratique de l'avortement qui en découle bien des fois, doit nous conduire à méditer sur l'inviolabilité de la vie humaine et notre lutte pour sa préservation et sa conservation. Notre contemplation du Christ souffrant et mourant dans le chemin de croix, que nous méditerons, doit nous aider à défendre l'intégrité du fœtus et de l'embryon, en disant non à l'avortement. C'est à juste titre que le Bienheureux Pape Jean-Paul II affirmait dans la Lettre Encyclique Evangelium vitae. «sur l'arbre de la Croix s'accomplit l'Evangile de la vie» (EV, n. 50).

Quatrièmement: la nécessité de la communion fraternelle. Celle-ci demeure encore une urgence, car, ne nous leurrons pas, les séquelles de tant d'années de guerres et de conflits fratricides sont encore vives. En revisitant" les chantiers pour la réconciliation, la justice et la paix" que nous propose l'Exhortation Apostolique Africae munus, nous devons comprendre que quand bien même des mécanismes traditionnels seraient mis en œuvre pour inviter à la réconciliation, il n'en demeure pas moins vrai que «ces médiations pédagogiques traditionnelles peuvent uniquement contribuer à réduire la déchirure ressentie et vécue par certains fidèles en les aidant à s'ouvrir avec plus de profondeur et de vérité au Christ, l'Unique grand Médiateur, pour recevoir la grâce du Sacrement de Pénitence. Célébré dans la foi, ce Sacrement est suffisant pour nous réconcilier avec Dieu et avec le prochain. C'est en définitive Dieu qui, en son Fils, nous réconcilie avec Lui et avec les autres» (AM, n. 33).

Voilà chers frères et sœurs, ce à quoi nous voudrions vous inviter au début de ce Carême 2014. Eglise du Seigneur à Yopougon, nouvel Israël que nous sommes, rassurons-nous avec ces paroles de l'hymne: «Sois fort, sois fidèle, Israël, Dieu te mène au désert. C'est Lui dont le bras souverain, Ouvrit dans la mer, Un chemin sous tes pas».
Heureux Carême à toutes et à tous, avec notre bénédiction paternelle.

Vos frères
* LAURENT AKRAN MANDJO           * JEAN SALOMON LEZOUTIÉ
  EVÊQUE                                                    EVÊQUE COADJUTEUR



Commentaires

Voir aussi

DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DE CÔTE D’IVOIRE SUR L'AMNISTIE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE EN FAVEUR DES DETENUS, PERSONNES EN LIBERTE PROVISOIRE ET DES EXILES
Commission Episcopale pour la Doctrine de la Foi: La Déclaration des Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire sur le projet de loi relatif à la santé sexuelle et de la reproduction
Angélus: la confession de Pierre, une vérité qui vient de Dieu
MESSAGE A LA NATION A L'OCCASION DES INONDATIONS MEURTRIERES DU MARDI 19 JUIN 2018
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY