Dimanche 21 Janvier 2018 - Document sans titre Sainte Agnès Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Sa Sainteté le Pape François a accepté ce 12 octobre 2017, la démission de Son Excellence Mgr Marie-Daniel DADIET, qui avait demandé à être relevé de la charge pastorale de l'Archidiocèse de Korhogo, pour raison de santé. Le Saint Père nomme S.E Mgr Ignace BESSI Dogbo, Evêque de Katiola, Administrateur Apostolique de l'Archidiocèse de Korhogo.

Accueil > Homélie > Homélie de Mgr Joseph AKE du 23 Mai 2014-05-20

Homélie


Homélie de Mgr Joseph AKE du 23 Mai 2014-05-20

Lun 2 Juin 2014, 10:49


Les conflits ont constamment jalonné l’histoire de l’Eglise surtout en ses débuts, la discrimination dans la distribution de la nourriture a crée un conflit entre Grecs et Hébreux ce qui a conduit à l’institution des sept  et à  la libération des Douze pour l’annonce de la Parole. La vision de Pierre à Joppé  avec la nappe contenant tous les animaux  purs et impurs de la terre ; cette nappe  descendant  du ciel a  conduit Pierre à déclarer « je constate en vérité que Dieu ne fait acception de personne ; mais qu’en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable » Actes 10,14. L’Eglise s’ouvre ainsi  aux païens ; les païens peuvent être accueillis  sans difficulté. Christ en donnant pouvoir aux   Apôtres de poursuivre la mission d’évangélisation n’a pas résolu tous les problèmes et obstacles du chemin.

Ce texte que nous venons de lire  pose le problème suivant : Si vous ne recevez pas la circoncision selon la Loi de Moïse vous ne pouvez pas être sauvés.
La réponse la voici : les Apôtres et les Anciens se réunissent, échangent, discutent, débattent de la question décident et rédigent une lettre adressée à l’Eglise d’Antioche,  bref aux Eglises des communautés grecques ou païennes. Cette lettre  se compose comme suit:
Les Salutations : les Apôtres et Anciens saluent fraternellement les païens convertis, leurs frères qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie.  
Le rappel des faits : nous avons appris que quelques uns des nôtres sans aucun mandat de notre part  allés tenir des propos qui ont  jeté chez vous le trouble et le désarroi

Le choix des messagers :   Barnabé, Paul Silas et Jude
Le message à  communiquer : est ainsi rédigé :   « l’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci qui s’imposent ; vous abstenir de manger des aliments offerts aux idoles, du sang ou de la viande non saignée, et vous abstenir des unions illégitimes. En évitant tout cela vous agirez bien. Courage  » 
L’ Envoi des messagers
La Joie à la lecture de la lettre aux destinataires

Les Apôtres et les Anciens nous donnent  un exemple de coopération et de collaboration, de communion  pour le bien de l’Eglise, pour la cause de l’Eglise. Ils ont pris la menace au sérieux, ils se sont rencontrés, ils ont échangé, discuté,  écouté, analysé les faits ; ils ont  réfléchi, prié et  rédigé ce texte ; ils  ont pris les dispositions pour  faire parvenir  à leurs  destinataires, en se servant des moyens de communication de l’époque. La lecture de cette lettre a suscité non pas la haine non pas la révolte mais la joie dans la communauté d’Antioche ce qui est le signe de la présence de l’Esprit Saint. Nous relevons de fait  la place primordiale accordée à l’Esprit Saint, l’Esprit qui guide, éclaire, oriente

Quelle est la place de l’Esprit Saint dans nos décisions relatives à la vie, à la mission  de l’Eglise qui nous est confiée ?

Dans cet évangile Jésus s’adresse particulièrement à ses disciples, ses proches collaborateurs.
Le texte de 6 versets  développe essentiellement le thème de l’amour  ( :  le verbe aimer : y est employé trois fois. Le nom commun   ami : trois fois) 
 Jésus introduit son discours par cette  déclaration que l’on peut qualifier de solennelle : « mon commandement le voici : aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »     
L’amour que nous devons nous manifester réciproquement doit avoir pour modèle l’amour que Christ lui-même nous a manifesté. Sinon ce pas  un amour chrétien mais plutôt un amour intéressé, un amour tourné vers nous-mêmes , dans la recherche de notre propre intérêt .
La déclaration de Jésus est reprise en conclusion du texte : « Ce que je vous demande c’est de vous aimer les uns les autres » C’est une forme d’insistance qui dit clairement l’importance qu’il attache à cet amour réciproque
Aimer c’est vouloir le bien de l’autre, c’est vouloir son bien être social, relationnel, son épanouissement humain, spirituel, son salut. 
Est-ce que nous nous aimons réellement comme le Christ nous le demande ? a savoir aimer  sans hypocrisie, sans  suspicion, sans  tricherie    

« Ce que je vous demande c’est de vous aimer les uns les autres » dit Jésus en conclusion à son discours
Seigneur Jésus aide nous à nous aimer non seulement par des paroles mais en actes et en vérité  Amen
 

Mgr Joseph AKE
Archevêque de Gagnoa



Commentaires

Voir aussi

Angélus : le Pape demande aux fidèles de se souvenir de la date de leur baptême
MESSAGE DU CARDINAL JEAN PIERRE KUTWÃ ARCHEVÊQUE D’ABIDJAN A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA 51ème JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX
Audience générale: le Pape revient sur le vrai sens de Noël
Angélus: Soyons toujours prêts à la rencontre avec Dieu
Homélie dominicale

Les textes fondamentaux

Tous les Saints

Foi et vie chrétienne

Diocèses et Paroisses

Les Evêques

Jeunes

Mouvements et associations

Médias et presse

Annuaire catholique

Allo mon père

Demande de messe

Faire un don





© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY