Vendredi 26 Mai 2017 - Document sans titre Saint Philippe Neri Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • #Urgent! #Infos_news: Mgr Ignace Bessi DOGBO, Évêque de Katiola élu nouveau Président de la Conférence des Évêques Catholiques de Côte d'Ivoire.
  • "la relation avec le Seigneur implique le fait d’être envoyé dans le monde comme prophète de sa parole et témoin de son amour". (Pape François, dans son message pour la 54è journée mondiale de prière pour les vocations)
  • Je suis le Pasteur des brebis, je suis la Voie, la Vérité, la Vie ; je suis le bon Pasteur, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia.
  • Dieu éternel et tout-puissant, guide-nous jusqu’au bonheur du ciel ; que le troupeau parvienne, malgré sa faiblesse, là où son Pasteur est entré victorieux (4è Dimanche de Pâques).
  • « Face aux questions qui émergent du cœur de l’homme et aux défis qui surgissent de la réalité, nous pouvons éprouver une sensation d’égarement et sentir un manque d’énergies et d’espérance. Il y a le risque que la mission chrétienne apparaisse comme une pure utopie irréalisable ou, en tout cas, comme une réalité qui dépasse nos forces (…)le chrétien ne porte pas seul l’engagement de la mission, mais dans les fatigues et dans les incompréhensions, il fait aussi l’expérience que « Jésus marche avec lui, parle avec lui, respire avec lui, travaille avec lui. Il ressent Jésus vivant avec lui au milieu de l’activité missionnaire ». (pape François, Message 54è journée mondiale de prière pour les vocations)
  • AMORIS LAETITIA : « Face aux situations difficiles et aux fa¬milles blessées, il faut toujours rappeler un prin¬cipe général : ‘‘Les pasteurs doivent savoir que, par amour de la vérité, ils ont l’obligation de bien discerner les diverses situations’’ (Familiaris consortio, n. 84). Le degré de responsabilité n’est pas le même dans tous les cas et il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision. C’est pourquoi, tout en exprimant clairement la doctrine, il faut éviter des jugements qui ne tien¬draient pas compte de la complexité des diverses situations ; il est également nécessaire d’être attentif à la façon dont les personnes vivent et souffrent à cause de leur condition » (Numéro 79).

Accueil > diocèse > Diocèse de Daloa

La Conférence des Evêques Catholiques de Côte d'Ivoire

Diocèse de Daloa

 
 
BREF HISTORIQUE DU DIOCESE DE DALOA
 
I- INTRODUCTION
 
Vicariat apostolique le 8 avril 1940, sous le nom de Sassandra, par division du Vicariat d'Abidjan. Diocèse le 14 septembre 1955 sous le nom de Daloa. Divisé le 25 juin 1956 pour former le diocèse de Gagnoa, le 8 juin 1968 pour celui de Man et en janvier 1995 pour former celui d'Odienné.
Le Diocèse est à cheval sur deux Régions : le Haut-Sassandra et la Marahoué; il couvre 7 départements: Daloa, Bouaflé, Issia, Sinfra, Vavoua, Zuénoula et Zoukougbeu.
 
II- PRESENTATION GENERALE DU DIOCESE
 
Officiellement le Diocèse de Daloa a 56 ans d’existence depuis le 14 septembre 2011. Mais l’Eglise dans cette région a une longue histoire qui remonte à l’arrivée des deux premiers Missionnaires à Daloa. En effet, les 5 et 6 avril 1936, s’installaient pour de bon à Daloa, petite bourgade du Centre Ouest, les Pères Théodore Tranchant et Bernard Favier. Avec eux, l’Eglise catholique prenait possession de cette région de Côte d’Ivoire qui fut visitée pour la première fois par le Père Melaine Rougé, vicaire à la Mission de Gagnoa fondée en 1924.
 
A cette époque, il y avait à Daloa une petite communauté chrétienne formée des gens de la basse Côte, notamment d’Alladians de Jacqueville. C’est pour cette que le Père Rougé s’était fait accompagner d’un catéchiste Alladian, Bruno BOGUI. Il y avait aussi des Apolloniens.
 
L’évolution du Diocèse de Daloa s’inscrit dans l’évolution organique de l’Eglise de Côte d’Ivoire. En effet, jusqu’en 1895, le territoire de la Côte d’Ivoire dépendait du Vicariat Apostolique de Gold Coast (actuel Ghana). Le 28 juin 1895, Rome crée la Préfecture Apostolique de Côte d’Ivoire avec, à sa tête le Père Matthieu Ray. En 1911, intervient un premier changement. La Côte d’Ivoire est divisé: au Nord la Préfecture Apostolique de Korhogo, et le reste devient Vicariat Apostolique de Côte d’Ivoire.
 
Le 8 avril 1940, nouvelle division et elle intéresse directement Daloa: Rome détache la partie Ouest de la Côte d’Ivoire au-delà du fleuve Bandama jusqu’au cercle de Séguéla au Nord, pour en faire le Vicariat Apostolique de Sassandra tandis que l’ancien devient Vicariat Apostolique d’Abidjan avec à sa tête Mgr Boivin. Le nouveau Vicaire Apostolique de Sassandra - la Mission de Sassandra n’existe pas encore!- s’appelle Monseigneur Alphonse Charles Kirmann. Il établit son siège à Gagnoa. En 1947, Mgr Kirmann quitte Gagnoa pour s’installer à Daloa. Le 25 mars 1955, fête de l’Annonciation, Mgr Kirmann rend l’âme à l’âge de 68 ans. Six mois plus tard, soit le 14 septembre 1955, Rome rendait officielle la création de la ‘’Hiérarchie’’ en Côte d’Ivoire. Cela veut dire que l’Eglise de Côte d’Ivoire cessait d’être administrée directement par la Congrégation de la Propagande de la Foi de Rome de laquelle dépendent les Vicaires et Préfets Apostoliques. Ainsi le Vicariat Apostolique de Sassandra devient Diocèse de Daloa. Sont aussi créés Diocèses: Abidjan, Bouaké et Katiola.
 
Monseigneur Kirmann est mort le 25 mars 1955 à Daloa où il a été enterré. En attendant la nomination d’un nouveau responsable du Diocèse, c’est le Père Curutchet qui avait été désigné comme Pro vicaire, dans le testament du défunt. Mais il est rapatrié sanitaire en France et c’est le Père Pierre Bordes, curé de Sassandra, qui est alors nommé Administrateur apostolique du nouveau Diocèse de Daloa. Le 29 février 1956, le Père Jean Marie Etrillard est nommé 1er Evêque de Daloa.
 
A Daloa, Mgr Etrillard n’a fait que passer: quatre mois seulement! En effet, le 25 juin 1956, Rome décide de diviser le Diocèse de Daloa en deux: le sud devient Diocèse de Gagnoa avec Monseigneur Etrillard comme premier Evêque, le 4 juillet 1956. Pour le remplacer à Daloa, le Pape Pie XII nomme le Père Pierre Rouanet deuxième Evêque de Daloa.
 
Le 8 juin 1968, le Diocèse de Daloa est à nouveau divisé: la partie ouest devient le Diocèse de Man à la tête duquel le Pape Paul VI nomme Monseigneur Bernard Agré.
 
En 1974, Mgr Rouanet qui avait alors 57 ans, présente au Saint-Siège sa démission et rentre en France, après 18 ans de travail fructueux. En attendant la nomination d’un nouvel évêque, c’est le Père Jean Meynier, curé de Saïoua, qui devient Administrateur apostolique. 
 
Le 20 novembre 1975 Rome décidait de donner un nouvel évêque au Diocèse de Daloa, en la personne de l’Abbé Pierre Marie Coty qui devient ainsi le 3è évêque de Daloa, mais le 4è sur le siège épiscopal et aussi le premier ivoirien. Il est sacré évêque, le 4 janvier 1976 en l’église St Joseph de Daloa par le Cardinal Bernard Yago, en présence de Mgr Rouanet.
 
En janvier 1995, le diocèse est une fois encore divisé: la partie nord de son territoire est détaché pour donné naissance au Diocèse d’Odienné.
 
Le 8 décembre 2002 Mgr Coty qui est atteint par la limite d’âge (il avait alors 75 ans), remet sa démission à Rome, pour faire valoir ses droits à la retraite. Sa requête n’eut de réponse favorable que le 22 mars 2005, date à laquelle le Pape Jean-Paul II a daigné donner un nouvel évêque à Daloa, en la personne de Mgr Maurice KONAN Kouassi, précédemment évêque d’Odienné. En définitive Mgr Coty aura passé 30 ans à la direction du vaste et beau Diocèse de Daloa.
 
Le 21 mai 2005, Mgr Maurice Konan prend possession du siège épiscopal de Daloa et devient ainsi le 4è évêque de Daloa, mais le 5è sur le siège épiscopal. Avec Mgr Maurice KONAN, s’ouvre une nouvelle page de l’histoire du Diocèse de Daloa.
 
De 84.000 km² à la création du Vicariat, la superficie du Diocèse est passée à 45.573 km² après avoir perdu sa partie ouest pour créer le Diocèse de Man. Après avoir cédé la partie nord de son territoire pour bâtir le nouveau diocèse d’Odienné, la superficie du Diocèse de Daloa est réduit de moitié: de 45.000 km² en 1976, le Diocèse se retrouve actuellement avec seulement 22.637 km².
 
III- SITUATION GEOGRAPHIQUE
 
Situé au Centre Ouest de la Côte d’Ivoire, à cheval sur les Régions du Haut-Sassandra et de la Marahoué. Le Diocèse de Daloa s’étend sur sept (7) Départements: celui de Daloa (Daloa et Gonaté), celui de Bouaflé (Bouaflé et Bonon), celui d’Issia (Issia et Saïoua), celui de Sinfra (Sinfra et Kononfla), celui de Zuénoula (Zuénoula et Gohitafla), celui de Vavoua et celui de Zoukougbeu. Il est limité au Nord par les Diocèses d’Odienné et de Korhogo, au Sud par les Diocèses de Gagnoa et de San-Pedro, à l’Est par les Diocèses de Yamoussoukro et de Bouaké et à l’Ouest par le Diocèse de Man.
 
L’actuel territoire du Diocèse, qui ne comptait qu’une seule paroisse (Christ-Roi de Daloa) fondée par le Père Théodore TRANCHANT en 1936, en compte actuellement seize (16): 1.Christ-Roi, 2.St Joseph, 3.Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et 4.Ste Marie Mère de Dieu de Daloa, 5.St Jean de Gonaté, 6.St Augustin de Bouaflé, 7.St François d’Assise de Bonon, 8.Sainte Marie de Zuénoula, 9.St Matthieu à la SODESUCRE (Zuénoula), 10.St Paul de Gohitafla, 11.Sacré-Cœur de Vavoua, 12.St François Xavier de Zoukougbeu, 13.Notre Dame de Lourdes d’Issia, 14.St Jacques de Saïoua, 15.St Michel de Sinfra, 16.Notre Dame de l’Assomption de Kononfla. Une autre paroisse est en création dans la Sous-Préfecture de Gadouan. 
 
Le diocèse est divisé en trois (3) secteurs pastoraux :
- Secteur centre : Daloa, Gonaté, Vavoua et Zoukougbeu.
- Secteur est : Bouaflé, Bonon, Gohitafla et Zuénoula.
- Secteur sud : Issia, Saïoua, Sinfra et Kononfla
 
IV- LES HABITANTS DE LA CIRCONSCRIPTION
A) Sur le plan civil
 
La population du Diocèse en 2005 est estimée à environ 1.500.000 habitants et on compte 77.279 baptisés1. Elle est composée d’autochtones Bété, Gouro, Gnaboua et d’allogènes Burkinabè et fonctionnaires en poste. 
 
Le diocèse de Daloa a une composition multiethnique et plusieurs langues (Bété, Gouro, Baoulé, Kouya, Niamboua...). La région est une forte zone forestière, donc agricole et aussi de migration. La migration est importante à deux niveaux :
 
a) Les allogènes ivoiriens : ils viennent de différentes régions du pays, en quête de richesses, commerçants ou planteurs pour la plupart. Ils vivent soit en ville dans de gros quartiers qu'ils ont eux-mêmes fondés depuis plusieurs décennies, soit dans de gros campements, proches de leurs plantations, soit dans des villages, auprès de leurs tuteurs.
 
b) Les allogènes étrangers : pour la plupart originaires de la sous-région (Burkina Faso, Mali, Guinée, Bénin, Togo, Ghana...). Ils ont pour activités principales le commerce et l'agriculture. Ils y sont installés depuis plusieurs années et beaucoup ne sont pas prêts à retourner dans leur pays d'origine. 
 
B) Sur le plan religieux
 
Alors qu’il n’y avait aucun prêtre africain en 1976, le Diocèse dispose actuellement d’un effectif de 67 prêtres dont 51 diocésains2. Une trentaine de petits et grands Séminaristes se préparent à grandir le nombre de moissonneurs.
 
Une trentaine de Religieuses et de Religieux assurent des services divers dans le domaine de l’enseignement, de la santé, de la catéchèse et autres activités paroissiales. Les Communautés Nouvelles, au nombre de quatre, travaillent surtout dans le domaine de l’évangélisation.
 
2 Les chiffres mentionnés datent de 2010, donc sont à actualiser.
 
 
LES INFRASTRUCTURES DU DIOCESE
 
Le Diocèse dispose de 3 Maisons de formation pour les futurs prêtres : 
l Grand Séminaire de Philosophie St Pierre à Daloa 
1 Séminaire des Aînés (Notre Dame de la Délivrance) à Issia (fermé cette année pastorale)
1 Séminaire de Propédeutique (Ste Thérèse) à Issia. 
 
Lieu de pèlerinage : 
• Le Sanctuaire Marial Notre Dame de la Délivrance à Issia 
 
Centres et Services
• Foyer de Charité de Zébra: lieu de formation des laïcs et de ressourcement
• Centre d’Accueil Diocésain (CAD)
• 3 dispensaires avec PMI et Maternité à Daloa, Sinfra et Bouaflé
• 1 centre de santé à Zoukougbeu, spécialisé dans les soins des ulcères de Burili.
• 1 centre agricole et artisanal à Gonaté
• 23 écoles primaires - 1 centre de formation professionnelle• 1collège 1er cycle pour filles - 2 collèges 1er cycle mixte - 1 second cycle mixte 
 
_ ____________________
 
Les chiffres mentionnés datent du recensement général de la population de 2009, donc sont à actualiser.
 
Ci-dessous le curriculum vitae de l’Ordinaire: 
 
a) Identité
-Nom et prénoms : KONAN Kouassi Maurice
-Date et lieu de naissance : 1938 à Adjékro (Bouaké)
-Nom du père : KONDRO Konan
-Nom de la mère : DELLA Aya Thérèse
 
b) Etudes
- 1944-1950 : école primaire à Bouaké ;
- 1950 : petit clerc de Bingerville ;
- 1952 : Petit séminaire de Bingerville ;
- 1959-1965 : Grand séminaire saint cœur de Marie d’Anyama ;
- 1965 (5 juin) : ordination sacerdotale à Bouaké par Mgr André DUIRAT ;
 
c) Ministères
- 1965-1968 : vicaire à M’batto (Bongouanou)
- 1968 : études à l’Institut de pastorale et de Catéchèse à Bruges en Belgique ;
- 1969 : vicaire à Bocanda (Dimbokro) ;
- 1970-1976 : vicaire à la cathédrale de Bouaké ;
- 1976-1978 : études à la Faculté de théologie d’Angers en France ;
- 1978- 1993 : curé à Ahounyansou (Bouaké) ;
- 1993- 1994 : curé à la cathédrale de Bouaké
- 1994 (décembre) : nommé 1er évêque d’Odienné
- 1995 (23 décembre) : ordination épiscopale ;
- 2005 (22 mars) : nommé 4è évêque de Daloa ;
- 2005 (21 mai) : installation au siège épiscopal de Daloa.
 
d) Devises
- Prêtre : « Quis ergo nos separabit a caritate christi ? » (Qui donc nous séparera de l’Amour du Christ ?). 
- Evêque : « In virtute Spiritus » (Par la force de l’Esprit Saint).
 
4
EVOLUTION DU DIOCESE : QUELQUES JALONS
 
8 avril 1940 : création du Vicariat Apostolique de Sassandra, couvrant le territoire des diocèses actuels de Gagnoa, Daloa, Man et Odienné. Mgr KIRMANN, vicaire apostolique de 1940 à 1955, réside successivement à Sassandra, Gagnoa et Daloa.
 
12 janvier 1941: bénédiction de l’église et de l’école de Daloa par Mgr Kirmann
 
1942: arrivée des Sœurs Notre Dame des Apôtres à Daloa
 
15 octobre 1946: ouverture du Petit Séminaire de Daloa
 
18 avril 1947: Mgr Kirmann quitte Gagnoa et s’installe à Daloa qui devient ainsi le siège du Vicariat Apostolique de Sassandra.
 
Octobre 1948: transformation du Petit Séminaire en Collège Catholique pour garçons.
 
9 janvier 1949: triple ordination des Abbés Daniel EGNY, Paul KODJO et Noël TEKRY.
 
25 mars 1955: mort de Mgr Kirmann à Daloa
 
14 septembre 1955 : le Vicariat Apostolique de Sassandra devient Diocèse de Daloa. Mgr ETRILLARD est, en 1956, le premier évêque de Daloa.
 
25 juin 1956 : création du Diocèse de Gagnoa, détaché de celui de Daloa. Mgr ETRILLARD devient évêque de Gagnoa et Mgr ROUANET, deuxième évêque de Daloa.
 
8 juin 1968 : création du Diocèse de Man par division du Diocèse de Daloa.
 
1973: fermeture du Collège catholique garçons qui devient le Lycée 2 de Daloa.
 
20 novembre 1975 : Mgr COTY succède à Mgr ROUANET et devient le troisième évêque de Daloa. Il est originaire de l’Archidiocèse d’Abidjan.
 
4 janvier 1976 : Mgr Pierre Marie COTY est sacré évêque à Daloa en l’église St Joseph.
 
Janvier 1995 : création du Diocèse d’Odienné par division du Diocèse de Daloa.
 
22 mars 2005 : Mgr Maurice KONAN, précédemment évêque d’Odienné est nommé évêque de Daloa en remplacement de Mgr COTY qui fait valoir ses droits à la retraite; il devient ainsi le quatrième évêque de Daloa. 
 
21 mai 2005: Mgr Maurice KONAN, originaire de Bouaké, prend possession du siège épiscopal de Daloa. 
 
 
VICAIRE APOSTOLIQUE
 
Alphonse Charles Kirmann, S.M.A………………..1940-1955
 
ÉVÊQUES
 
Jean-Marie Etrillard, S.M.A…………………………1956 (févier)-1956 (juin)
Pierre Rouanet, S.M.A………………………………1956-1975
Pierre Marie Coty……………………………………1975-2005
Maurice Konan Kouassi …………………………….2005 
 
Pour plus d'informations visitez : www.diocesedaloa.com

Vicaire Général : PP. Ange Thomas AGOUSSI
Secrétaire : P. Fidèle ADAYE KOFFI
Adresse : BP 710 Daloa
Tel : 32 78 32 31
Email : dddaloa@yahoo.fr

La liste des paroisses Diocèse de Daloa

Liste des Evêques


Les paroisses

Contact
  • B.P. 713 CIDEX 3 ABIDJAN-RIVIERA
  • Tél. 22.47.20.00
  • Fax. 22.47.60.65

© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY