Samedi 18 Août 2018 - Document sans titre Sainte Hélène Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Révérends Pères, Révérendes Sœurs, Révérends Frères Chers Frères et sœurs en Christ, Au début de ce temps de vacances, nous sommes heureux de vous adresser les salutations de vos pères les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire. Ils vous invitent à mettre ce temps, de fin d’activités pastorales, à profit pour bien vous reposer afin de prendre de nouvelles forces spirituelles pour bien commencer la future année pastorale avec plus de dynamisme. À travers cet appel, les Archevêques et Evêques de Côte d’Ivoire vous invitent à la prudence et à la vigilance. En effet, depuis quelques jours, un groupe d’individus, très mal intentionnés, sévit dans nos villes, sur nos paroisses et même dans nos maisons. Ces indélicats vous appellent ou vous abordent sous la fausse identité d’un Evêque ou d’un Prêtre pour solliciter votre aide financière en faveur des œuvres de l’Eglise. Nous vous demandons une vigilance absolue, quelque soit l’individu en face de vous ou qui vous appelle au téléphone, ne vous laissez pas prendre au piège de ces arnaqueurs. Nous comptons sur la collaboration de tous pour mettre fin aux tristes activités de ces imposteurs. Pour avoir des précisions sur les diocèses de Côte d’Ivoire, en cas de doute sur toute sollicitation, veuillez appelez le 22.47.20.00. En vous assurant de notre soutien spirituel, nous vous souhaitons de passer, chers frères et sœurs, de bonnes vacances sous la protection du Seigneur. Fait à Abidjan le 24 juillet 2018 Le Secrétaire Général Adj. de la CECCI Révérend P. LOLO Donatien
  • Prière de la semaine : Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d'un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui...
  • S.E Mgr Alexis TOUABLI Youlo, évêque d'Agboville, a été nommé le samedi 23 juin 2018 par Sa Sainteté le Pape François, Administrateur Apostolique de Yamoussoukro.
  • Le Samedi 23 juin 2018 en la Cathédrale Christ Roi de Daloa, S.E. Mgr Marcellin YAO Kouadio, précédemment évêque titulaire de Yamoussoukro, a été installé canoniquement sur le siège épiscopal de ce diocèse, devenant ainsi son 5è évêque.

Accueil > Diocèse à la une

Diocèse a la une

Publié le Lun 14 Ao�t 2017, 11:55
La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est un des édifices religieux catholiques les plus grands au monde. Son apparence rappelle celle de la basilique Saint-Pierre à Rome. Située à Yamoussoukro, capitale de la Côte d'Ivoire, son emplacement a été choisi par le premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny, en 1983. Le livre Guinness des records l'a reconnu en 1989 comme l'édifice religieux chrétien le plus large au monde (150 m de largeur contre 115 m pour la basilique Saint-Pierre). La basilique est aujourd'hui encore un lieu fervent de la foi catholique en Afrique.

L'historique

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro a été bâtie sur les plans des architectes Pierre Fakhoury et Patrick d'Hauthuille, choisis par le Président Félix Houphouët-Boigny, le 4 février 1986, à l'issue d'un concours organisé dans la période de la fin de l'année 1984 à celle du début de l'année 1986. La basilique a été réalisée par 24 entreprises nationales et internationales entre 1986 et 1989. C'est la société Eiffel Construction Métallique qui a réalisé le plus grand dôme jamais construit. 1 500 ouvriers africains ont participé au chantier, placé sous le contrôle d'Antoine Cesareo, directeur des grands travaux de la République de Côte d'Ivoire.

Elle est construite à Yamoussoukro, capitale politique et administrative de la Côte d'Ivoire. Le pape Jean-Paul II a consacré la basilique le 10 septembre 1990. Comme condition, il posa la pierre angulaire d'un hôpital à construire près de la basilique. Cet Hôpital, dénommé saint Joseph de Moscati, en cours de construction depuis le 24 août 2009, est livré en janvier 2014.

La gestion de la pastorale à la Basilique est assurée par les Pères de la Société de l'Apostolat Catholique couramment appelés Pères Pallottins.

Le coût total des travaux est estimé à 40 milliards de francs CFA (122 millions d'euros, soit 6 % du budget annuel du pays), ce qui n'a pas manqué de susciter des polémiques. Le président Houphouët-Boigny a répondu que l'édifice avait été financé sur sa fortune personnelle.

Description

La basilique dans le fond.
La construction


La première pierre de l'édifice a été posée le 10 août 1985 et bénie par le Pape Jean-Paul II. La basilique est bâtie sur une surface de cent trente hectares, avec un volume de terrassements de 800 000 m3. Les fondations sont constituées de 156 pieux forés à la bentonite de 1,10 m de diamètre et de trente mètres de profondeur moyenne.

L'esplanade elliptique, en forme de bras ouverts et accueillants, couvre une superficie de 30 000 m2, entourés de 128 colonnes de 21 m de hauteur et 2,20 m de diamètre. Le grand axe fait 275 m contre 60 m pour le petit axe, plancher au niveau 23,90 m. Le plancher est en béton précontraint de 8 800 m2 et de 56 m de portée au niveau 32,90. Le fronton est de 8 m au niveau 34,60. Les sols reluisants de la basilique sont en marbre importé d'Italie, d'Espagne et du Portugal, à raison de 700 000 m2. La sous-face est en staff.

La partie centrale de la basilique culmine à 58 m de hauteur avec cent mètres de diamètre, elle est surmontée d'un dôme de 90 m de diamètre, de soixante mètres de hauteur et d'une lanterne de quarante mètres de hauteur. Le poids total est estimé à 98 000 tonnes pour une hauteur de 158 m. La basilique peut contenir dix huit mille personnes dont sept mille assises.
Le second niveau et la coupole sont supportés par une triple colonnade de quarante-huit colonnes doriques identiques à celles de l'esplanade, et de douze imposantes colonnes ioniques représentant les douze apôtres, de 30,880 m de hauteur pour trois mètres de diamètre. L'ensemble de ces colonnes est traité en béton architectonique, fait de gravier et de sable local lavés et mélangés. Certaines de ces colonnes intègrent des ascenseurs et des escaliers pour accéder au 1er niveau, d’autres sont équipées d'un système ingénieux de drainage des eaux de pluie. En effet, les eaux de pluie sont recueillies puis acheminées dans des conduits placés à l'intérieur des piliers et déversés dans les lacs par des canalisations souterraines.
Ce sont au total 4500 ouvriers dont 1500 Africains qui ont œuvré à la réalisation de ce chef-d'oeuvre.

Accueil

Le portail du domaine passé, le visiteur est accueilli par des jardins symétriques de style français, inspirés des jardins de Versailles. Deux statues dorées de la Vierge étincellent au soleil, placées de part et d'autre d'une allée d'un kilomètre toute en marbre. On peut accéder à ces verdoyants espaces par des allées perpendiculaires, ornées de milliers d'arbustes et de fleurs. Pour mieux les apprécier, sortez par l'une des vingt-quatre portes qui font communiquer le déambulatoire des apôtres et les larges terrasses qui entourent le tambour. De ces terrasses vous pouvez visiter des salles d'exposition dont deux sont ouvertes, l'une d'elle présente la crèche de Bethléem réalisée en bois par M. Basile, un sculpteur ivoirien. La deuxième salle expose un ensemble de photos, propriété de l'architecte.
Les sièges à l'intérieur de la basilique diffusent un système de climatisation.

Sur l'une des rangées situées non loin de l'autel on peut voir le siège sur lequel le Président Félix Houphouët-Boigny s'asseyait pour assister à la messe.

Les dossiers des sièges de couleur rouge en bois Iroko, outre leur aspect décoratif, vus d'en haut, constituent avec les milliers de petites croix qui ornent les murs au-dessus des vitraux, un ensemble acoustique qui tempère la réverbération.

Deux ascenseurs sont intégrés aux colonnes majeures de la basilique. Les autres colonnes, de moindre dimension, abritent des canaux de drainage des eaux de pluie, acheminées vers les lacs artificiels par des conduits souterrains.

La basilique peut accueillir des dizaines de milliers de fidèles sur son parvis et sous les gigantesques colonnes sculptées de son péristyle.

La coupole

Elle fait de l'édifice « la basilique la plus haute au monde ». Elle est constituée d'une structure de 7 000 barres d'acier galvanisé. Le revêtement extérieur est constitué de panneaux de 5 centimètres d'épaisseur, composé d'une tôle externe en aluminium, laquée au four, d'une mousse PVC à cellules fermées et d'une tôle d'aluminium naturel 7/10. L'intérieur, de couleur bleu ciel, est en staff peint de 135 000 m2, posé en spirale, cachant un escalier vertigineux qui sert de passage aux maintenanciers.

Les vitraux

Vitraux et piliers intérieurs de la Basilique.

La basilique de Yamoussoukro possède la plus grande surface de vitraux au monde. Les travaux ont été réalisés en dix-huit mois, à Nanterre, en France, par l'atelier France Vitrail International. Il s'agit de 7 363 m2, dont 40 m2 de verrière zénithale, les 12 baies du tambour et les 24 baies entourant le sanctuaire. Les vitraux sont l'œuvre d'une équipe de soixante dix personnes environ, dirigée par Didier Alliou, célèbre maître verrier manceau et Eric Bonte célèbre maître verrier de la région parisienne. Ces vitraux ont été réalisés selon la technique traditionnelle : verres antiques, antiques plaqués, sertis au plomb, avec un travail de peinture avec grisailles, émaux, cuits au four.

Neuf thèmes y sont traités, répartis sur les trois principaux niveaux :

Au sommet de la coupole, un impressionnant vitrail de 40 m de diamètre, symbolise la paix Au centre figure une colombe aux ailes déployées, d'où émanent des rayons de lumière. Au niveau du tambour douze baies représentent chacune un apôtre. Autour du sanctuaire, vingt-quatre baies traitent des sept autres thèmes dont Pâques, les Rameaux. La baie en haut de l'entrée principale est ornée d'un vitrail représentant la Vierge Marie, bras ouverts, quand la porte elle-même, présente des palmiers.

Pour respecter la tradition des bâtisseurs de cathédrale[réf. nécessaire], les mécènes et intervenants apparaissent sur l'un des vitraux, celui de l'entrée à Jérusalem : Houphouët-Boigny, ainsi que les représentants des Grands Travaux et des entreprises de construction de la basilique parmi les pèlerins. Sur le côté, l'architecte Pierre Fakhoury, les maîtres verriers... le nom de tous les membres de l'équipe sont inscrits dans les feuilles de palmiers....

Une équipe de quatorze nationalités a œuvré pour la réalisation de ces vitraux, illustrant ainsi le nom de la basilique : Notre-Dame de la Paix.

Source: Wikipédia


Voir aussi

Document sans titre
DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DE CÔTE D’IVOIRE SUR L'AMNISTIE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE EN FAVEUR DES DETENUS, PERSONNES EN LIBERTE PROVISOIRE ET DES EXILES
Angélus: la solidarité avec les plus petits est la meilleure preuve de notre foi
Jésus offre le pain de la parole souligne le Pape à l’angélus
Angélus : Tous les baptisés appelés à évangéliser avec sobriété

Liste des Evêques


Les paroisses

Contact
  • B.P. 713 CIDEX 3 ABIDJAN-RIVIERA
  • Tél. 22.47.20.00
  • Fax. 22.47.60.65




© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY