Lundi 26 Février 2018 - Document sans titre Nestor de Pamphylie Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Accorde-nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne, notre entraînement au combat spirituel: Que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l'esprit du mal. Par Jésus-Christ.
  • COMMUNIQUE: Faisant suite à la proposition du Pape François d’inviter les fidèles Catholiques à consacrer le vendredi 23 février 2018, comme journée de prières et de jeûne pour la paix en République Démocratique du Congo (RDC), au Sud Soudan et dans le monde, Son Excellence Monseigneur Ignace BESSI DOGBO, Evêque de Katiola, Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, demande à l’ensemble des fidèles du Christ (Prêtres, Religieux, Religieuses et fidèles Laïcs) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour vivre pleinement cette journée en communion avec l’Eglise universelle. Monseigneur Ignace BESSI souhaite un fructueux carême et une bonne marche vers les solennités pascales à tous.

Accueil > Saint du jour > Saint Charles Borromée

Saints du jour

Saint Charles Borromée

Archevêque de Milan (1538-1584)

Saint Charles Borromée, né au sein de l’opulence et des grandeurs, devait être l’un des plus illustres pontifes de l’Église. Neveu du Pape Pie IV, Charles était cardinal avant l’âge de vingt-trois ans.

Après son élévation au sacerdoce, il fut promu à l’archevêché de Milan. Ce beau diocèse était alors dans une désorganisation complète : peuple, clergé, cloîtres, tout était à renouveler. Le pontife se mit à l’oeuvre, mais donna d’abord l’exemple. Il mena dans son palais la vie d’un anachorète ; il en vint à ne prendre que du pain et de l’eau, une seule fois le jour ; ses austérités atteignirent une telle proportion, que le Pape dut exiger de sa part plus de modération dans la pénitence.

Il vendit ses meubles précieux, se débarrassa de ses pompeux ornements, employa tout ce qu’il avait de revenus à l’entretien des séminaires, des hôpitaux, des écoles, et au soulagement des pauvres honteux et des mendiants. Son personnel était soumis à une règle sévère ; les heures de prières étaient marquées, et personne ne s’absentait alors sans permission. Les prêtres de son entourage, soumis à une discipline encore plus stricte, formaient une véritable communauté, qui donna à l’Église un cardinal et plus de vingt évêques.

L’archevêque transforma le service du culte dans sa cathédrale et y mit à la fois la régularité et la magnificence. Toutes les oeuvres nécessaires furent fondées, et l’on vit apparaître partout un renouveau de vie chrétienne. Ce ne fut pas sans de grandes épreuves. Saint Charles reçut un jour, un coup d’arquebuse, pendant qu’il présidait à la prière dans sa chapelle particulière ; le Saint continua la prière sans trouble.
On sait le dévouement qu’il montra pendant la peste de Milan. Il visitait toutes les maisons et les hôpitaux, et sauva la vie à soixante-dix mille malheureux. Les pieds nus et la corde au cou, le crucifix à la main, il s’offrit en holocauste. Il mourut sur la cendre, à quarante-six ans.

Liste des Evêques


Les paroisses

Contact
  • B.P. 713 CIDEX 3 ABIDJAN-RIVIERA
  • Tél. 22.47.20.00
  • Fax. 22.47.60.65

© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY