Mardi 20 Février 2018 - Document sans titre Bse Aimée Document sans titre



Document sans titre
"Soyez miséricordieux comme votre Père Céleste est miséricordieux" (Luc 6, 36)
Get the Flash Player to see this rotator.

FLASH INFO Document sans titre
  • Accorde-nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne, notre entraînement au combat spirituel: Que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l'esprit du mal. Par Jésus-Christ.
  • COMMUNIQUE: Faisant suite à la proposition du Pape François d’inviter les fidèles Catholiques à consacrer le vendredi 23 février 2018, comme journée de prières et de jeûne pour la paix en République Démocratique du Congo (RDC), au Sud Soudan et dans le monde, Son Excellence Monseigneur Ignace BESSI DOGBO, Evêque de Katiola, Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, demande à l’ensemble des fidèles du Christ (Prêtres, Religieux, Religieuses et fidèles Laïcs) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour vivre pleinement cette journée en communion avec l’Eglise universelle. Monseigneur Ignace BESSI souhaite un fructueux carême et une bonne marche vers les solennités pascales à tous.

Accueil > Saint du jour > Sainte Réparate

Saints du jour

Sainte Réparate

martyre à Césarée de Palestine (+ 253)

Originaire de Césarée de Palestine, Réparate serait morte en 250, à l’âge de 15 ans, lors des persécutions de l’empereur romain Dèce.

Tout d’abord, on aurait tenté de la brûler vive mais elle fut sauvée par une averse opportune. On lui fit ensuite boire de la poix bouillante, mais une fois de plus elle survécut. Finalement, elle fut décapitée et son corps placé dans une barque qu’on laissa dériver sur la Méditerranée. L’embarcation atteignit les côtes niçoises et fut ramenée sur le rivage par des anges. Ses restes furent ensevelis dans une chapelle de la vieille ville niçoise avant d’être déposés dans la cathédrale Sainte-Réparate en 1690.

Tout comme Tropez, Lazare ou les saintes Marie et Marie-Madeleine, Dévote et Marthe qui arrivèrent dans le sud de la France par la Méditerranée, le culte de Sainte Réparate symbolise l’expansion de la chrétienté depuis la terre sainte, véhiculée en réalité par les marchands, les soldats ou les voyageurs.

A noter que le Dôme de Florence fut dédié à Réparate jusqu’en 1298, comme l’attestent de nombreuses peintures primitives florentines où elle est représentée aux côtés de la Vierge.

Ses principaux attributs sont la colombe, parfois sortant de sa bouche, la palme du martyre, un livre ou encore la bannière de la Résurrection.

Liste des Evêques


Les paroisses

Contact
  • B.P. 713 CIDEX 3 ABIDJAN-RIVIERA
  • Tél. 22.47.20.00
  • Fax. 22.47.60.65

© 2011 - 2013 Copyright CECCI. Tous droits réservés – Design by IMPULSE WEB AGENCY